18 étudiants, 5 professeurs de BTS et 4 professeurs collège/lycée de l’établissement se sont rendus en Equateur, à Quito, du 23 au 30 octobre pour la mission « Equito, entreprendre sans détruire ».
Cette mission, préparée en partenariat avec l’Université Catholique d’Equateur et l’Ambassade de France en Equateur, a eu pour objectif de promouvoir toutes les innovations économiques et technologiques françaises et équatoriennes au service du développement durable.
Les étudiants de BTS ont représenté plusieurs entreprises françaises dans ce cadre.
Le chef Marc Meurin faisait partie de la délégation.

Arrivée
Notre petite équipe est arrivée à bon port ! Nous étions dans le quartier historique de Quito où nous avons été reçus chaleureusement avec un verre de Canelazo, boisson locale consommée pour tenir l’altitude.

Jour 1
Lancement officiel du projet dans le magnifique auditorium de l’université catholique pontificale d’Equateur, comble pour l’occasion, en présence (en partant de la gauche) de l’ambassadeur de France Jean Baptiste Chauvin, de Gilles (traducteur officiel pour l’occasion), d’Isabelle Refouni (directrice adjointe chargée de l’enseignement supérieur de l’Institution Saint Jude), de David Sotomayor (directeur des relations internationales de la PUCE), de Fernando Ponce (président recteur de la PUCE) et du représentant des étudiants de l’université.

Pour préparer au mieux la dégustation du chef Marc Meurin, nous nous sommes rendus au marché local de Santa Clara pour choisir des produits équatoriens.
C’est un lieu authentique et incontournable à Quito pour découvrir la culture culinaire équatorienne.

Dans la soirée, nous avons été reçus à l’ambassade française. Une expérience enrichissante pour notre équipe qui a donc pu échanger avec des acteurs importants du marché équatorien pour promouvoir notre démarche sur place.

Jour 2
C’était le grand jour ! Les étudiants ont représenté leur entreprise à l’occasion d’une feria franco-équatorienne organisée à l’université de la PUCE autour du thème  » Entreprendre sans détruire « .
Dégustations, vélo smoothie, tente suspendue et maquettes, nos visiteurs semblaient à la fois curieux et ravis de découvrir certains acteurs de demain.

Pour continuer dans la thématique  » Entreprendre sans détruire « , nous avons eu la chance après la feria d’assister à un cycle de conférences pour réfléchir ensemble aux solutions pour l’avenir.
Un grand merci à Marc Meurin, Les Paniers de Léa, Latinnova,MakeSense, EcoGlobal Solutions, et aux scientifiques de l’université catholique d’Equateur pour leurs discours inspirants.

Jour 3
Dans le cadre du projet France Equito et afin de promouvoir le local et les circuits courts, le chef Marc Meurin et son équipe ont réalisé une démonstration culinaire avec des produits franco-équatoriens en présence de l’ambassaduer de France, Monsieur Baptiste Chauvin, du directeur de la chambre de commerce franco-équatorienne, M. Florian Lasnes, des officiels de l’université, de professionnels de la gastronomie et d’étudiants de la faculté d’hôtellerie et tourisme. Les produits de nos partenaires les Cafés Méo et la Brasserie Du Pays Flamand ont également été mis à l’honneur grâce à la créativité et au savoir-faire des personnes qui ont travaillé sur cette dégustation d’excellence.

 » Chaque espèce est un livre qu’il faut apprendre à lire  »
Pour comprendre davantage l’importance de la préservation de la biodiversité dans notre monde actuel, nous avons été reçus dans les laboratoires de recherche pour la sauvegarde des espèces à Quito.
Nous y avons appris qu’1 à 10 espèces disparaissent chaque jour dans le monde, conséquence pour partie de l’action de l’homme. De quoi alerter sur la situation.
Les travaux menés par l’université dans ce domaine consistent donc à la fois à protéger et à étudier les espèces en voie d’extinction mais aussi à éduquer les populations à la sauvegarde de ces espèces.

Jour 4
Avant de s’engouffrer dans la Rain Forest, nous nous sommes arrêtés à la  » Mitad del mundo « , lieu où une ligne imaginaire sépare la planète en deux parties : l’hémisphère nord et l’hémisphère sud.
Les lois d’attraction y sont différentes : un œuf peut tenir debout, l’eau tourne dans deux sens différents et nous ne pouvons pas marcher sur une ligne droite.
La  » Mitad del Mundo  » est très prisée des touristes, mais c’est aussi un lieu scientifique et culturel en Equateur.

Jours 5 et 6
Nous avons eu la chance d’échanger avec les locaux qui luttent au quotidien pour faire de Mindo un exemple au rang international en matière de préservation de l’environnement. Nous avons pu aussi découvrir les activités proposées dans un cadre de tourisme solidaire. Route du café, Canopy (tirolienne dans les arbres), Tubing (rafting), et visite d’une serre à papillons, tout est pensé pour à la fois divertir et sensibiliser le touriste à la protection de la biodiversité au sein de la Cloud Forest.